Skip to content

Retour 2009

5 janvier 2010

Faisait longtemps qu’on s’était pas vu!!!

Bref, comme tous les autres, je ferai une petite rétrospective 2009 question de voir les plus et les moins de la dernière années!

Globalement, je pourrais définir l’année 2009 comme celle du changement et de l’adaptation.

Mi-Février 2009, je laisse mon emploi au journal 24 heures où j’y trouvais, malgré ce que certains puissent en dire, sécurité. Il y avait des pour et des contres, mais je dois avouer que le salaire fixe était un pour!

Ma pratique de la photographie s’étant, au cours des années, limité à la photo de presse et puis n’ayant jamais été pigiste de ma vie, je décide d’aller tâter le marché!! Je dois franchement avouer que le marché de la photo pour un jeune de 19 ans, techniquement limité est plutôt rude. On le dirait à moins, mettons!

Je suis donc entré dans une école de photo, sans trop savoir pourquoi ni ou je m’en allais. Au fond je voulais faire de la presse, exclusivement de la presse et rien d’autre. Je suis entré dans un groupe de 23 personnes, tissé très serré, en disant que je détestais le studio et qu’il n’y avait rien d’autre que la photo de journaux etc etc. Pas fermé sur lui même le gars!!!

C’est à ce moment que j’ai commencé à assister des photographes, à ce moment là Martin Tremblay et John Londono. J’ai touché un peu à la mode, portrait d’artistes mais d’une façon très différente de ce que j’avais vu auparavant! J’ai donc shooter quelques projets scolaire, plusieurs corpo, quelques projets perso(que vous verrez bientôt) et je dois avouer avoir changer RA-DI-CALEMENT mon fusil d’épaule!

Tout ça, mélangé à l’annulation du stage au journal La Presse a réduit de beaucoup les chances/espérances de me placer les pieds dans un autre journal. À ce moment, La Presse renégociait la convention et n’engageait personne, le JDM en lock-out, Le Devoir qui ont et auront les même photographes pour des années encore, The Gazette au pas de la faillite, l’avenir en presse se dressait difficilement devant moi.

En juin, j’ai commencé à chercher un peu plus de clients … Autant pour la photo que comme assistants. En juillet j’avais mon propre studio et j’ai continué à shooter des créatifs et des projets personnels.

En Aout j’ai commencé à travailler pour le nightlife, j’ai shooter plusieurs bands de mon côté.

À l’automne, j’air assisté de très grands photographes…

J’ai continuer d’assister Martin Tremblay fréquemment et j’ai ajouté plusieurs noms à ma liste comme les gars de Shoot studio, Leda&St-Jacques, Shayne Laverdière, Brian Ypperciel, Marie-Claude Hamel et plusieurs autres. Tout ces photographes ont contribué à mon éducation autant photographique que la relation avec les clients, ce qui est aussi importants.

J’ai shooter pour le Urbania, posé de flashs dans le toit du centre bell, shooter un joueur de la NHL, shooter des stop-motion, assisté sur un set de lingerie, me suis promener 3 jours dans le centre de sciences pour 2 clients différents, assisté sur des pubs pour Volkswagen, assisté sur les pubs de loto-québec, à tourné une pub pour Cossette, fait des rapports de fin d’année pour une grande banque canadienne et tellement d’autre chose encore.

En 2009, j’ai shooter beaucoup de snowboard, un peu de sports général, beaucoup beaucoup de portrait, quelques artistes, des projets beaucoup plus artistique, pas mal de mode. J’ai touché à pas mal de secteur en photographie.

Tout ça me permet de m’orienter beaucoup plus sur ce que je veux faire. Naturellement, vous l’aurez remarquer, je suis intéressé par tout ce qui est humain. Donc je continuerai dans la voie portrait. J’aime beaucoup shooter des artistes, des créatifs plus mode etc. Des portraits pour des magasines, des groupes de musique etc etc. Tant qu’il y a des humains!

En 2009, une chance que plusieurs personnes était la pour moi. Un gros salut à Rogerio, qui en plus de m’avoir trainé à Montréal, m’a nourris un peu quand j’avais plus d’argent pour faire l’épicerie au Printemps passé. J’en jasait justement avec une amie dernièrement. Se lancer en affaire, c’est très dispendieux et puis ça nécessite de grands sacrifices. Tout ça a de bons et de moins bons côtés.

Maintenant que ça va beaucoup mieux, je peux dire qu’être son propre boss, c’est vraiment génial! C’est une chance de pouvoir être un travailleur autonome.

Je ne sais pas du tout comment l’année 2010 se dessine pour moi. Peut-être j’aurai changer d’avis quand je ferai ma rétrospective 2010, qui sait?

Je ne sais pas du tout comment l’année 2010 se dessine pour moi et c’est justement ça, qui est intéressant!

Bonne et heureuse année 2010, que la paix, la santé, la prospérité et tout le reste soit avec vous!

Publicités
One Comment leave one →
  1. 5 janvier 2010 2:08

    Pis tu ne dis même pas que tu changes de studio!

    Bonne année 2010 jeune homme!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :