Skip to content

Anne-Marie Losique

1 octobre 2010

Une certaine journée d’été, comme tant d’autres, je reçois un appel de la directrice artistique du Nightlife Magazine. Vous voyez, j’aime les choses précises.

Elle me dit d’emblée, « J’ai un projet hallucinant pour toi. » Je ne sais pas trop quoi croire. Parfois, les « projets hallucinants » ne veulent pas dire la même chose pour moi que pour les autres.

Elle précise donc par, « Que penserais-tu d’une soirée-reportage avec Anne-Marie Losique dans un restaurant branché du Vieux-Montréal pour ensuite finir la soirée au Velvet ».

Ma tête fait donc comme à l’habitude, elle entend ce qu’elle veut entendre. « Woow! Un soupé romantique en tête à tête, ou presque – Thomas Leblanc ne compte pas vraiment – avec Anne-Marie Withenshaw », mon premier fantasme télé-visuel. J’accepte de suite.

Je reçois le courriel de production du Nightlife et mes yeux corrige automatiquement le tir, le souper ne sera pas avec Withenshaw, mais bien Losique! Woaaa encore mieux. Je l’aime moins, mais ça va faire de drôle de photos….

Je débarque au restaurant Le Local, dans le Vieux-Montréal, pas trop content de m’être fait donner un ticket de parking dans les 35 secondes que j’ai prises pour aller chercher mon appareil à mon studio. Je m’installe à la table, salut Felipe l’attaché de presse d’Anne-Marie(on est rendu d’même) et Thomas, journaliste/superstar/vitamin water/égérie de Romain Gavras. AML n’est pas là, partie se refaire une beauté. Je prends intérieurement les paris pour savoir combien de temps ça prendra. Je n’entends absolument rien, Le Local étant très bruyant et enfile mon premier Jack double sur glace de la soirée(C’est une narration à la Yupster’s -sorte de résumé contemporain de l’époque qui nous habite-) Thomas me signifie que Anne-Marie est légèrement habillée. Je prends intérieurement les paris pour savoir quelle marque de robe elle aura. La dernière D&G ou du Prada? C’est après mon 2e Jack sur glace et un casseau de frites qu’elle se pointe. Je tiens à préciser que le service est lent au Local, j’ai gagné mon premier pari. J’ai définitivement perdu le 2e. Dans l’affirmation « Anne-Marie est légèrement vêtue », j’avais grandement sous-estimé le terme LÉGÈREMENT. La voilà donc, Anne-Marie Losique, star du déshabillé québécois et de la moue « botoxément figée », fringuer d’une brassière rose cheap, d’une MINI-jupe  dont le rebord ne couvre même pas ses pockets-bags. M’en voilà surpris.

« GARÇON, Un Jack double sur glace s’il vous plaît. »

… La soirée sera longue …

Impossible pour moi de mieux photographiquement représenter Anne-Marie Losique que dans la photo ci-dessous.

Pour lire l’article de Thomas Leblanc.

Publicités
5 commentaires leave one →
  1. Samuel Pinel-Roy permalink
    1 octobre 2010 7:25

    Haha, excellente celle du flash dans le cadre de porte de la voiture. Bien vu, précis et concis.

  2. 2 octobre 2010 4:34

    La deuxième est parfaite.

  3. val permalink
    7 octobre 2010 6:55

    ça pas l’air d’une brassière cheap, Raph!
    Beau travail!

Trackbacks

  1. Twitted by yveshache
  2. Anne-Marie Losique « Raphael Ouellet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :